Se voit-on vieillir ?

Contexte

Jeudi dernier, j’avais rendez-vous pour un examen de la vue. C’était en partie parce que j’étais due, mon examen précédent remontant à juillet 2015, et en partie parce que j’avais remarqué que ma vision avait changé. Sachant déjà que j’ai un oeil paresseux (amblyopie) suite à un strabisme en plus d’avoir de la myopie et de l’astigmatisme, je croyais naïvement que c’était simplement ma myopie qui avait progressé après quelques années de stabilité.

Un choc

Oui, la myopie a progressé mais il y avait plus. À presque 40 ans, j’ai appris que la presbytie a déjà commencé à s’installer… Ce fut un choc pour moi. Même si je sais très bien que je vais avoir 40 ans ce printemps, je ne pensais pas devenir presbyte dès maintenant. Je m’imaginais avoir encore un peu temps devant moi avant que cela n’arrive si jamais ma santé me permettais de vivre suffisamment longtemps pour ça. Oui, il y a bien pire dans la vie. C’est plus le caractère inattendu qui fait que j’ai eu un choc. La presbytie explique pourquoi j’avais remarqué plus de problèmes en regardant mon téléphone qu’un écran d’ordinateur.

Mes choix

Selon l’optométriste, je peux continuer à regarder en haut ou en bas de mes lunettes ou me mettre à porter des foyers progressifs. En même temps, je suis déjà tannée de lire à l’extérieur de mes verres. L’opticienne rencontrée m’a dit que c’est plus facile de s’adapter aux foyers si on le fait dès le début. C’est donc ce que je vais faire tant qu’à changer de lunettes de toute façon. Mes verres vont donc me coûter plus cher et devoir descendre un petit peu plus bas. Ce fut compliqué de me choisir une monture car souvent les modèles pour femmes sont trop étroits et les branches ne sont pas suffisamment longues pour bien s’ajuster et être confortables. Il me reste à choisir la couleur. Cela devrait être fait dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.