Réadaptation post-mastectomie

Causes

Après une mastectomie, la patiente peut avoir de la difficulté à bouger le bras et l’épaule du côté opéré. Ils peuvent être raides et douloureux. Suite à un évidement ganglionnaire axillaire, des brides cicatricielles appelées cordelettes axillaires peuvent se former à partir des vaisseaux lymphatiques et provoquer douleur et/ou raideur en plus de risquer de gêner les mouvements. De plus, le système lymphatique est perturbé et un lymphoedème peut survenir.

La radiothérapie est susceptible d’amener un manque de souplesse de l’épaule et de la région irradiée lorsque la paroi thoracique et les ganglions axillaires sont traités. Ceci peut occasionner un inconfort lorsque le bras bouge et venir ralentir le retour de la mobilité du bras et de l’épaule, voire entraîner un recul temporaire. La radiothérapie augmente également le risque de développer un lymphoedème.

Traitements

Buts

Les exercices visent à :

  • être capable de mouvoir le bras et l’épaule du côté opéré aussi bien qu’auparavant (amplitude des mouvements);
  • recommencer dès que possible les activités quotidiennes;
  • stimuler la circulation dans le bras;
  • être en mesure de se placer dans la position exigée par les traitements de radiothérapie et de la tenir;
  • prévenir les complications, telles qu’une raideur à l’épaule.

Que faire ?

Normalement, l’hôpital remet aux patientes de la documentation avec les instructions post-opératoires incluant les exercices à faire. Si jamais ce n’est pas votre cas ou si vous voulez en avoir un aperçu, vous trouverez dans la section Références un lien vers le fichier PDF du guide de la Société canadienne du cancer intitulé Exercices à effectuer après une chirurgie mammaire.

Effectuer les exercices est très important. Il faut oser bouger malgré la douleur ou la peur de ralentir la guérison afin d’éviter d’autres problèmes.

Physiothérapie

Si vous avez accès à des services de physiothérapie, je vous le recommande. Prenez rendez-vous de façon à être vue le plus rapidement possible après la chirurgie. Le physiothérapeute pourra s’assurer que vous faites vos exercices de la bonne manière, vous signaler certains problèmes dont vous n’avez pas nécessairement conscience (ex. posture, épaules trop élevées et/ou enroulées, omoplate qui bouge au mauvais moment, etc.), vous aidez à faire face aux difficultés que vous pourriez avoir, etc.

Facteurs

Différents facteurs, souvent hors du contrôle de la patiente, peuvent influencer la vitesse du rétablissement et les difficultés qui peuvent survenir : le niveau de douleur, les traitements reçus ou à recevoir, la quantité de peau retirée, une difficulté à refermer la plaie lors de la chirurgie, le syndrome des cordelettes axillaires, etc.

Faits vécus

Non seulement nous ne récupérons pas toutes à la même vitesse mais lors d’une mastectomie bilatérale chaque côté à son propre rythme et ses propres embûches.

Même si j’ai fait plusieurs mois de physiothérapie après la chirurgie et la radiothérapie, je n’avais jamais récupéré à 100 % la mobilité de mes bras. J’étais quand même amplement autonome. En 2016, j’ai refait quelques séances de physiothérapie en individuel pour mon épaule puis deux classes (5 rencontres chacune) de groupe pour les gens ayant des douleurs chroniques. La première était pour les cervicalgies et l’autre pour les lombalgies. Puisque plusieurs groupes de muscles ou structures sont interreliés, j’ai remarqué que même les exercices pour la région lombaire ont aidé à améliorer la mobilité de mes bras…

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.