Gratitude malgré le cancer

Malgré les hauts et les bas depuis le diagnostic, j’éprouve de la gratitude envers : mon médecin de famille, ma soeur, mon radio-oncologue, la Fondation québécoise du cancer, mes groupes de soutien virtuels ou en personne, mon employeur, la Fondation de la massothérapie, l’AQDC, la Clinique du lymphoedème et l’AQL.

J’ai l’impression d’être dans des montagnes russes depuis 2013. En dépit des difficultés et des deuils, il y a eu dès les premiers mois suivant le diagnostic certaines choses pour lesquelles j’éprouve de la gratitude. Il y a tout de même des jours où je les vois plus facilement que d’autres. Aujourd’hui est une de ces journées… Ce qui me vient presque toujours en tête en premier, c’est la gratitude d’avoir rencontré celui qui est devenu mon médecin de famille il y a 4 ans, jour pour jour. Pour le reste, il n’y a pas d’ordre particulier et la liste n’est pas exhaustive.

Gratitude envers mon médecin de famille

Tout débute le 26 juillet 2013 alors que je me rends au sans rendez-vous de la clinique médicale la plus près de chez moi. Le médecin soupçonne immédiatement un cancer inflammatoire du sein (CIS). Or, le CIS est très fréquemment mal diagnostiqué et pris pour une mastite. J’apprendrai plus tard qu’il est fraîchement diplômé et qu’il a vu un cas durant sa résidence.

Comme il a malheureusement raison mais que je suis diagnostiquée au stade 3 (premier stade du CIS) contre toutes attentes, j’écris une lettre de remerciement que je poste le 6 septembre 2013. Je m’attends au mieux à recevoir un accusé de réception. Dix jours plus tard, sa secrétaire m’appelle pour me dire qu’il est très touché par ma lettre. Il m’offre de devenir mon médecin de famille. J’ai rendez-vous avec lui le lendemain pour discuter de mes antécédents médicaux et signer les papiers afin d’officialiser le tout.

Il parle français avec un accent charmant puisqu’il est anglophone. Il est délicat, respectueux, patient, empathique, compatissant, à l’écoute, disponible et ponctuel. De plus, il me donne souvent les informations avant même que je lui pose la question et a une belle écriture. Depuis le début, il me prend au sérieux, ne minimise pas mon vécu et trouve régulièrement les bons mots pour m’aider à me sentir mieux. C’est lui qui me donne le plus l’heure juste. Même après ces 4 années, je ne lui trouve pas de défauts. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas naïve au point de penser qu’il n’en a pas mais je ne tiens pas à en trouver non plus. Que puis-je demander de plus? Rien. C’est la raison pour laquelle je choisis de continuer à être suivie par lui même si je me suis éloignée géographiquement de sa clinique.

Anecdote

Annie est une variante du prénom Anne. Sainte-Anne est la sainte catholique du jour pour la journée du 26 juillet. J’ai appris que j’avais possiblement un cancer inflammatoire du sein le 26 juillet. Mes parents me disent toujours que Sainte-Anne n’a pas joué son rôle. Je ne suis pas d’accord et je ne l’ai jamais été. Si Sainte-Anne a influencé, elle a au moins fait en sorte que je rencontre un excellent médecin et que je sois diagnostiquée rapidement.

Gratitude durant les traitements

J’ai de la gratitude d’avoir reçu des prestations d’assurance-invalidité durant mes traitements. C’est d’autant plus vrai que c’est le premier emploi où j’ai une telle couverture.

Ma soeur

Ma soeur et moi étions éloignées et elle s’est rapprochée de moi suite au diagnostic. Elle a assisté à la séance préparatoire à la chimiothérapie avec moi. Elle est venue me chercher à l’hôpital après ma chimiothérapie les 24 et 31 décembre malgré le trafic. Nous avons ensuite fait un détour afin d’aller chercher ma valise avant de nous rendre chez nos parents. Je ne calcule plus le nombre d’occasions où elle a fait un gros détour pour venir me chercher avant d’aller visiter nos parents et/ou l’inverse au retour. Elle est venue me voir tous les jours lors de mon hospitalisation suite à la mastectomie bilatérale. En mars 2017, elle a déplacé sa journée de congé afin de pouvoir m’accompagner lors de ma coloscopie. Au printemps, elle a également soutenu ma cause afin que je sois l’une des bénéficiaires de la journée d’entraide de son employeur. Merci!

Radio-oncologue et Fondation québécoise du cancer

Je suis reconnaissante envers mon deuxième radio-oncologue pour au moins deux points dont son empathie. Près de 6 semaines après ma mastectomie, il a été le premier et le seul à m’aider à m’habiller sans que je le demande. Cela m’a convaincu de commencer la radiothérapie alors que je songeais très sérieusement à ne pas la faire.

De plus, il m’a informé que j’ai le droit de résider à l’Hôtellerie de la Fondation québécoise du cancer même si j’habite dans la ville de Montréal. C’est qu’à l’époque j’habite dans l’extrémité ouest de l’île de Montréal. Le trajet en transport en commun entre l’hôpital et la maison dure 1 h 45, aller seulement. Quelle bonne idée de rester juste à côté de l’hôpital… J’ai résidé à l’Hôtellerie de la Fondation québécoise du cancer durant les 5 semaines de radiothérapie. J’ai profité des divers services dont celui de la massothérapie qui est offert à peu de frais en partenariat avec la Fondation de la massothérapie.

Les différents groupes de soutien

Dès le soupçon de CIS, j’ai cherché de l’information sur internet. Rapidement, j’ai aussi cherché à être en contact avec d’autres patientes ayant un CIS. À la longue, j’ai trouvé plusieurs groupes de soutien en ligne. Malheureusement, ils sont essentiellement anglophones. Je sais que certains médecins recommandent d’éviter de chercher sur internet. Pour ma part, je n’aurais pas pu passer à travers tous les traitements sans support de d’autres patientes avec un cancer inflammatoire ou de stade similaire. Voir des personnes diagnostiquées il y a 10, 15 ou même plus de 20 ans, ça aide à donner espoir… Avec le temps, divers groupes en personne se sont ajoutés : personnes en rémission d’un cancer, atteintes ou à risque de lymphoedème, vivant avec de la douleur chronique, etc.

Gratitude après les traitements

Mon employeur

Je peux travailler à temps partiel en ayant un billet du médecin. Ils aiment mieux m’avoir à temps partiel que pas du tout. Ils ne disent jamais non lorsque je dois m’absenter pour des rendez-vous médicaux. Avec une prescription du médecin, ils ont fait venir un ergonome afin d’adapter mon poste de travail. Ils ont suivi les 3 recommandations.

Fondation de la massothérapie

Depuis 2016, j’ai eu plusieurs massages gratuits de la part de massothérapeutes de la fondation. J’ai commencé avec le programme pour le cancer du sein (4 massages). Je continue avec les 4 massages par année offerts aux membres de l’Association québécoise de la douleur chronique.

Association québécoise de la douleur chronique

Merci à l’Association québécoise de la douleur chronique pour le travail effectué : les groupes d’entraide, le site Web, le partenariat avec la Fondation de la massothérapie, la collaboration avec le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour le Programme d’autogestion : Vivre en santé avec une douleur chronique, etc.

Clinique du lymphoedème du CUSM et l’AQL

Sans les rencontres de groupes d’éducation & d’entraide pour les patients de l’Association québécoise du lymphoedème (AQL), le lymphoedème à mes bras ne serait probablement pas diagnostiqué et je me poserais encore une multitude de questions. J’ai demandé à mon oncologue de me référer à Dre Anna Towers de la Clinique du lymphoedème du CUSM sur les recommandations de 2 personnes de l’AQL. Je suis allée vers eux car l’hôpital où je suis traitée n’a pas les réponses à mes questions. Étant un cas particulier car à risque pour les deux bras, ils n’ont pas les réponses pour moi mais m’ont fait une excellente suggestion. Lors du pique-nique en août 2016, j’ai même rencontré une consoeur ayant un cancer inflammatoire du sein elle aussi…

Merci à la Clinique du lymphoedème du CUSM d’accepter des patients des autres hôpitaux. J’y vois Dre Anna Towers, la spécialiste en lymphoedème au Québec, et la physiothérapeute Marie Jutras. Elles m’ont diagnostiquée dès la première visite même si le lymphoedème est léger. Elles répondent à absolument toutes mes questions même si ma liste était très longue au début…

Et vous, envers qui ou quoi avez-vous de la gratitude ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*