Cancer inflammatoire du sein, le connaissez-vous ?

Que savez-vous du cancer inflammatoire du sein ? Les symptômes ressemblent à une mastite sans fièvre. C’est un cancer fulgurant, agressif, généralement sans bosse et pouvant être mal diagnostiqué. Apprenez ce que c’est, les symptômes et le dépistage en lisant l’excellent texte, repris ici, du dépliant créé par Suzanne Lemay.

Les symptômes de ce cancer du sein peuvent apparaître en une nuit

Le cancer inflammatoire du sein est une forme particulièrement agressive de cancer du sein.

Il représente de 1 à 4% de tous les cancers du sein.

Lorsqu’il est détecté, il est déjà au stade III ou IV, car en quelques jours ou semaines, il atteint la taille d’un cancer qui aurait pris 10 ans à se développer, et est déjà propagé aux ganglions.

Il frappe une tranche d’âge plus jeune.

La survie à 5 ans de ce cancer est d’environ 40 % alors qu’elle est de 87 % pour tous les types de cancer du sein regroupés.

Le cancer inflammatoire du sein (CIS) peut être vu, pas juste senti.

Voici les symptômes (il peut y avoir un seul ou plusieurs symptômes à la fois) :

  • Augmentation du volume du sein (peut être soudain)
  • De la rougeur
  • Une chaleur
  • Une douleur
  • Une démangeaison qui ne part pas
  • Le durcissement de la peau, de la «peau d’orange»
  • L’enflure de ganglions sous le bras ou au niveau du cou
  • Le mamelon rétracté, de l’écoulement

Qu’est-ce que le cancer inflammatoire du sein ?

Le CIS est plus difficile à déceler et peut facilement être mal diagnostiqué et traité incorrectement comparativement aux cancers du sein communs.

Le CIS se développe en couches ou en lamelles, et non sous forme de masse ou de tumeur solide comme le font les types les plus courants de cancer du sein.

Il prend souvent naissance dans les canaux galactophores du sein.

Les cellules cancéreuses se déplacent alors dans les vaisseaux lymphatiques (vaisseaux qui font circuler la lymphe, les bactéries et d’autres déchets) des tissus mammaires et les bloquent.

C’est ce qui provoque les symptômes du cancer inflammatoire du sein.

Dépistage

La mammographie ne détecte ce cancer que lorsqu’il est déjà avancé.

Si vous avez les symptômes décrits ci-dessus et que l’on vous traite pour une mastite, donc avec des antibiotiques, retournez voir votre médecin si les symptômes sont encore présents après une semaine.

Et si vous n’avez aucune raison de suspecter une mastite, demandez à votre docteur de prendre votre température, la mastite se présente avec fièvre, pas le CIS.

Vous êtes en première place pour noter tout changement au niveau du sein.
Vous êtes votre meilleur gage de surveillance, voyez-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*